Aller au contenu principal
Espace pro

7 questions sur les concours de la fonction publique

Date de création
3 minutes

Rubrique

Article
7 questions sur les concours de la fonction publique

En France, 1 salarié·e sur 5 travaille dans la fonction publique. S’il est possible d’y travailler en CDD ou en CDI, pour obtenir le statut de fonctionnaire, il faut presque toujours passer des concours.  
 

Un enseignant en classe
7 questions sur les concours de la fonction publique © Copyright Phovoir/Valérie Guilhem -- RB_0024650 -- 03/03/3000

La France compte plus de 5, 5 millions d’agents de la fonction publique répartis entre l’État, l’hôpital et les collectivités territoriales. Parmi eux, 2 personnes sur 3 sont fonctionnaires. Pour obtenir ce statut, il faut généralement passer un concours de la fonction publique puis, en cas de réussite, réaliser une période de stage. 7 questions pour bien comprendre le fonctionnement des concours de la fonction publique.

Qui peut s’inscrire aux concours de la fonction publique ?

Pour pouvoir s’inscrire aux concours de la fonction publique, il faut :

  • être français ou dans certains cas avoir la nationalité d’un État membre de l’Union européenne. Certains emplois comme ceux de chercheur·euse·s, de professeur·e·s de l’enseignement supérieur ou de médecins des établissements hospitaliers sont ouverts à tous
  • jouir de ses droits civiques et ne pas avoir subi de condamnations incompatibles avec l'exercice des fonctions
  • être en règle vis-à-vis des obligations du service national (service militaire ou journée d'appel à la préparation à la défense)
  • être apte physiquement
Y-a-t-il un niveau de diplôme minimum pour être fonctionnaire ?

Les emplois de fonctionnaires sont classés en 3 catégories, ce qui veut dire que :

  • Pour les catégories A, il faut au minimum un bac +3
  • Pour les catégories B, il faut au minimum le bac
  • Pour les catégories C, il faut avoir un CAP, BEP ou niveau équivalent.Dans certains cas, aucun diplôme n’est requis

 

Quels métiers est-ce que je peux exercer avec les concours de la fonction publique ?

Il existe près de 700 métiers dans la fonction publique (enseignant·e, infirmier·e, policier·e, agent·e d’accueil, etc.).  Pour les découvrir, vous pouvez consulter les moteurs de recherche disponibles pour la fonction publique d’État, fonction publique hospitalière  et la fonction publique territoriale.


Les métiers de la fonction publique permettent de travailler dans de très nombreuses structures (mairies, hôpitaux, administration, etc.).

Quand ont lieu les concours de la fonction publique ?

Les concours de la fonction publique actuellement ouverts sont visibles ici.


L’information sur les autres concours est répartie sur différents sites référencés sur le site de la fonction publique (voir encarts « liens utiles recrutements ministériels et institutionnels »  et « liens utiles vers d'autres sites de recrutements »).

Comment s’inscrire aux concours de la fonction publique ?

Il existe différents types de concours et votre inscription va dépendre de votre situation :
•    Le concours externe s’adresse à ceux qui remplissent le niveau de diplôme requis. Si vous n’avez pas les diplômes nécessaires, des dérogations existent (pères et mères de 3 enfants, sportifs de haut niveau, etc.).
•    Le concours interne s’adresse à ceux qui travaillent déjà dans la fonction publique.
•    Le 3ème concours s’adresse à ceux qui ont exercé pendant une durée déterminée une activité professionnelle de droit privé, un mandat d'élu local ou une activité associative sans condition de diplôme.
 

 

 

Combien gagne un agent de la fonction publique ?

Le salaire d’un agent de la fonction publique dépend d’un indice et de grilles de rémunération qui varient selon les métiers. Ce qui permet d’avoir une idée de son salaire mais aussi de comment il va évoluer.
 

Est-on obligé de passer le concours pour être fonctionnaire ?

Non, certain métiers sont accessibles sans concours. Le dispositif PACTE (Parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'État), ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans sans qualification et sans diplôme, permet par exemple d’être titularisé au terme d’un premier contrat en CDD.

Retour en haut de page