Aller au contenu principal
Espace pro

Armée française : des métiers pour tous

Date de création
Date de modification
10 minutes

Rubrique

Sommaire du dossier

Article
Armée française : des métiers pour tous

Le 14 juillet, nous sommes nombreux·ses à observer les troupes défiler sur l’asphalte des Champs-Élysées. Devant l’engagement des militaires, c’est aussi l’occasion de s’interroger sur l’opportunité de devenir un·e de ces professionnel·le·s.

Défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées
Défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées © Copyright Frédéric de La Mure -- RB_0007289 -- 01/03/3000

La fête nationale du 14 juillet est marquée par les défilés militaires, en particulier sur l’avenue des Champs-Élysées. C’est l’occasion de s’intéresser à l’un des principaux recruteurs de l'État.

L’Armée française a pour mission la protection de la population, du territoire et des intérêts de la nation. Au cœur des missions, elle est plurielle et s’organise en spécialités bien définies : l’Armée de terre, la Marine nationale, l’Armée de l’air et de l’espace, la Gendarmerie nationale, les services de soutien et les organismes interarmées. Elle recrute et forme 26 000 jeunes, militaires et civils par an en moyenne.

Une carrière militaire vous tente ?

Selon votre niveau d’études et sous condition de réussite aux sélections, vous pouvez signer un contrat d’engagement. Ce contrat prévoit une période probatoire de 6 mois durant laquelle vous pouvez résilier sans motif. Passé ce délai, vous devrez effectuer la totalité du temps pour lequel vous avez signé. Ainsi, vous pourrez intégrer une formation, puis accéder à un emploi. Pour avoir plus d’information, prenez contact avec votre Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées) : Cirfa de la Marine nationale | Cirfa Armée de terre | Cirfa Armée de l’Air. Posez des questions, étudiez toutes les opportunités. Ainsi, vous saurez ce que vous pouvez envisager et comment vous y prendre. Il est important que vous exploriez toutes les pistes.

Dans quelle armée ?

Chaque armée a ses spécialités et des métiers très spécifiques ou même uniques. D’autres métiers, en revanche, on des similitudes : cuisinier, musicien, etc. Il est important de bien se situer dans l’environnement de travail.

LA MARINE NATIONALE

C’est la marine de guerre. Elle contrôle et protège les 11 millions de km² de l’espace maritime français, sous l’eau et dans les airs. Elle peut aussi intervenir partout dans le monde et se compose de 5 environnements.

Les 5 environnements de la Marine nationale

 

La Marine nationale offre de nombreuses possibilités professionnelles. 80 métiers sont présentés sur le site officiel la Marine recrute.fr. Ils sont classés par niveaux d’études et environnements de travail. Vous pouvez consulter ces pages pour préparer votre projet. De nombreuses formations sont proposées en Bretagne, notamment à Brest, dans les différentes écoles militaires présentes dans la cité navale. En voici quelques exemples :

Matelot de la flotte (sans le bac – militaire du rang)

Si vous avez entre 17 et 30 ans, après une formation à l’École des matelots vous pourrez occuper des fonctions d’opérateur de manutention des aéronefs, de matelot opérations navales, de mécanicien et électrotechnicien naval, de matelot fusilier marin, etc.

Officier marinier (avec le bac à bac+2 – sous-officier·ère)

Si vous avez entre 17 et 30 ans, après une formation initiale de 5 mois à l’École de maistrance à Brest ou à Saint-Mandrier, vous rejoindrez une école de « spécialité » afin de parfaire votre formation pendant 2 à 9 mois, selon votre filière. Vous aurez ensuite votre première affectation. Vous serez officier marinier (ce qui correspond à un grade de sous-officier). Vous pourrez être détecteur et analyste des signaux électromagnétiques, détecteur anti-sous-marins, plongeur-démineur, fusilier marin, technicien aéronautique-avionique, technicien comptabilité et logistique, etc.

 

 

Officier·ère (avec un bac+2 et plus)

Si vous souhaitez devenir officier de la Marine nationale, vous pourrez être officier de carrière ou de contrat. Il existe plusieurs voies possibles, avec différentes limites d’âge. Vous serez formé à l’École navale à Brest, à l’encadrement et au commandement opérationnel ou encore au soutien logistique. Vos compétences seront multiples : planification, expertise et pilotage des opérations, armement, renseignement, etc.

L’ARMÉE DE TERRE

La mission de l’armée de Terre comporte deux volets : la défense des Français sur les théâtres d’opérations extérieures et leur protection sur le territoire national.

Sur le territoire national, elle contribue à la protection des citoyens français à travers par exemple les opérations :

  • Sentinelle, qui lutte contre la menace terroriste.
  • Héphaïstos, qui se déroule chaque été dans le sud de la France pour lutter contre les feux de forêt.
  • Harpie, menée depuis 2008 en Guyane pour lutter contre l’orpaillage illégal.
  • Résilience, lancée le 25 mars 2020 pour soutenir les autorités civiles dans la lutte contre la propagation de la Covid-19

À l’étranger, elle intervient dans le cadre de la stabilisation des zones dangereuses. Par ailleurs, elle est mobilisée pour évacuer les ressortissants français à l’étranger en cas de besoin.

Les différentes composantes :

Les composantes de l'Armée de terre

Cela représente plus d’une centaine de spécialités dans 16 domaines d’activité :

Militaire du rang (avec ou sans diplôme)

À partir de 17 ans et demi et jusqu’à 30 ans, vous pourrez être combattant en milieu contaminé (nucléaire, radiologique, biologique et chimique), mécanicien aéronautique, combattant du transport routier, éclaireur, technicien drones, etc.

Sous-officier·ère (à partir du bac)

Vous encadrerez les militaires du rang et les formerez techniquement. Dès 17 ans et demi et jusqu’à 29 ans, après une formation, vous pourrez être chef de groupe éclaireur, moniteur sportif, chef de groupe mécanicien armement, spécialiste système d’information, spécialiste cybersécurité, chef de groupe plongeurs du génie, chef de chantier BTP, analyste d’écoute, etc.

Officier·ère (à partir d’un bac+2)

Vous avez le tempérament d’un leader et aimez diriger. Dès 18 ans et jusqu’à 32 ans, à partir d’un bac+2 et après une formation adaptée, vous pourrez devenir officier sous contrat d’encadrement aérocombat, chars de combat, génie de combat et BTP, renseignement, etc. Avec un bac+3 et une formation adaptée, vous pourrez devenir officier guerre électronique, exploitation du renseignement, expert télécoms, expert géographe, linguiste, expert cybersécurité, etc.

Vous pouvez découvrir tous les métiers de l’Armée de terre en consultant le site sengager.fr

LA LÉGION ÉTRANGÈRE

Force combattante composée de près de 9 000 hommes, elle représente 11 % de l'effectif opérationnel de l'Armée de Terre. La Légion étrangère est une exception humaine, puisque plus de 140 nationalités s'y côtoient. Les légionnaires servent sous le statut d'un contrat dit « à titre étranger » et sont commandés uniquement par des officiers français. 
Depuis 1831, la Légion est une troupe d'élite de l'armée française. Elle est engagée sur toutes les opérations extérieures et les missions intérieures au territoire.

Vous pouvez découvrir plus d'informations en consultant le site www.legion-recrute.com

 

L’ARMÉE DE L’AIR & DE L’ESPACE

L’Armée de l’air et de l’espace a pour mission la sécurité du territoire et le maintien de la paix. Elle s’articule selon 3 axes : protéger les français, intervenir par le déploiement d’actions immédiates et dissuader, notamment par la mise en œuvre des moyens et matériels à sa disposition, y compris la dissuasion nucléaire. Elle assure la police du ciel 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, en assistant des appareils en difficulté ou en protégeant les zones interdites de survol.

L'Armée de l'air et de l'espace

 

Il y a de nombreux métiers dans l’Armée de l’air et ils sont accessibles du niveau 3e à Bac+5 et plus. Vous pouvez les découvrir sur devenir-aviateur.fr :

Militaire du rang (sans le bac)

Vous avez un niveau 3e et moins de 30 ans à la date de signature de votre contrat d’engagement, après avoir suivi une formation adaptée, vous pourrez devenir équipier maître-chien parachutiste, magasinier/cariste, chauffeur routier, équipier pompier, opérateur défense sol-air, etc. D’autres métiers vous sont également accessibles, en fonctions des diplômes obtenus.

Sous-officier·ère (bac à bac+2)

Vous devrez avoir moins de 30 ans pour postuler. Selon votre spécialité, vous serez formé pour devenir moniteur simulateur de vol, commando parachutiste de l’air, maître-chien parachustiste, contrôleur aérien, technicien structure aéronefs, etc.

Officier·ère (Avec le bac / bac+3 et plus)

À partir du bac, certains postes sont accessibles, après la formation adaptée, au grade d’officier. C’est le cas du pilote de chasse, pilote de transport, du pilote d’hélicoptère ou du pilote de drone.

À partir de bac+3 et après une formation initiale à l’École de l’air à Salon-de-Provence, complétée par une formation selon votre spécialité, vous pourrez devenir officier fusilier commando parachutiste, responsable hygiène sécurité environnement, responsable défense sol-air, concepteur aéronautique, responsable systèmes numériques, ingénieur génie civil, etc.

CARTE DES FORCES ARMÉES EN BRETAGNE
Source CCI 2021 - "Les emplois et compétences de la filière défense en Bretagne".
LA GENDARMERIE NATIONALE

La Gendarmerie nationale est composée de 130 000 hommes et femmes qui ont pour mission de protéger la population et les biens, maintenir le bon ordre et faire respecter la loi sur le territoire national, en particulier dans les zones rurales, périurbaines et sur les voies de communication. La gendarmerie est présente en métropole, en outre-mer et à l’étranger.

L’action des gendarmes se définit par 5 grandes missions :

  • rassurer et protéger
  • renseigner et anticiper
  • intervenir et défendre
  • enquêter et interpeller
  • sécuriser et maintenir l'ordre

Elle est constituée de 3 subdivisions d’arme et d’unités spécialisées :

  • la Gendarmerie départementale,
  • la Gendarmerie mobile
  • la Garde républicaine
  • des unités spécialisées (gendarmerie de l’air, gendarmerie maritime, la gendarmerie des transports aériens...)
La Gendarmerie nationale

Les possibilités de carrières :

L’intégration en gendarmerie se fait par concours. La gendarmerie possède 382 métiers ou spécialités. 10 000 postes sont à pourvoir par an.

Gendarme adjoint·e volontaire (avec ou sans diplôme et de 17 à 26 ans) est l’équipier du sous-officier et le seconde dans la plupart des missions de la gendarmerie (prévention de la délinquance, enquêtes judiciaires, interventions sur des accidents, assistance et secours…)

Sous-officier·ère de la gendarmerie. (Avec le bac et de 18 à 35 ans). C’est un professionnel de la sécurité. Il peut se spécialiser dans différents domaines tels que la police judiciaire, la sécurité routière, la musique, la cavalerie, le GIGN, etc.

Officier.ère de gendarmerie. (Avec un bac+5 et jusqu’à 27 ans). Les officiers de gendarmerie constituent l'encadrement supérieur de la gendarmerie nationale. Ils commandent les formations de la gendarmerie nationale et en assument la responsabilité opérationnelle. Ce métier correspond à 4 grandes dominantes : assurer la sécurité publique, le maintien de l’ordre, la sécurité routière ou la police judiciaire.

Sous-officier.ère du corps de soutien technique et administratif. (Avec le bac et de 17 à 35 ans) C’est un militaire qualifié dans le soutien opérationnel des unités de la gendarmerie. Il a la possibilité de servir dans l’une des 6 spécialités : l’administration gestion du personnel, les affaires immobilières, la gestion logistique, la restauration collective, l’armurerie - pyrotechnie et l’auto engins-blindés.

Officier·ère du corps technique et administratif. (Avec un bac+5 et jusqu’à 27 ans) Les OCTA constituent le corps d'officiers chargé de l'encadrement supérieur de l'administration générale et du soutien opérationnel de la gendarmerie. Ils exercent des fonctions de conception, de direction et d'encadrement ainsi que de contrôle et d'expertise. Ils ont vocation à exercer ces fonctions, notamment, dans les domaines de l'administration, des finances, du droit, du conseil-audit, ainsi qu'en matière environnementale et logistique.

Pour en savoir plus sur les différents métiers dans la gendarmerie, vous pouvez consulter le site : la gendarmerierecrute.fr

Vous pouvez aussi, pour toute information, prendre contact avec le Centre d’information et de recrutement de la gendarmerie de RENNES au 02.99.32.52.90 et consulter les pages Instagram et Facebook 

LES PERSONNELS CIVILS

Plus de 60 000 personnels civils occupent des fonctions au sein du ministère des armées. Ouvriers, cadres, ingénieurs, ils assurent un soutien aux missions militaires dans tous les domaines et à tous les niveaux de responsabilité. De la Cyberdéfense au métiers de la Santé, les personnels civils du ministères des armées sont dans tous les secteurs.

Leurs statuts sont variés : ils peuvent être en apprentissage, fonctionnaires, sous contrat CDD ou CDI.

Les postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap selon les voies d'accès citées ci-dessus, mais elles peuvent aussi bénéficier d'un mode de recrutement spécifique, contractuel et donnant vocation à la titularisation. Pour plus d'informations sur ce dernier point, vous pouvez vous rapprocher du délégué handicap de votre région.

----------------------------------------------------------------------------

Si vous avez de 16 à 25 ans révolus, sans diplôme, sans qualification professionnelle ou avec un diplôme inférieur au bac, il est possible de postuler à un de ces emplois par le PACTE (Parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et de l’État). Vous bénéficierez ainsi d’une formation en alternance, qualifiante et rémunérée. D’une durée de 1 à 2 ans, avec à l’issue, la possibilité d’être titularisé. Les dossiers de candidature sont à déposer dans les agences de Pôle emploi.

 

Panneau d'information
Retour en haut de page