Aller au contenu principal
Espace pro

Le Projet de transition professionnelle : un programme pour vous reconvertir

Date de création
Date de modification
3 minutes

Rubrique

Sommaire du dossier

Article
Le Projet de transition professionnelle : un programme pour vous reconvertir

Si vous êtes salarié·e du secteur privé et que vous souhaitez changer de métier, vous pouvez obtenir un congé pour suivre une formation, grâce au Projet de transition professionnelle (PTP). Transitions Pro sera votre interlocuteur pour le financement de votre projet.

Projet de transition professionnelle
Projet de transition professionnelle © L'œil de Paco

Si vous souhaitez changer de métier ou de secteur professionnel, vous pourrez faire financer le coût de votre formation et bénéficier d’un congé pour la suivre. Le dispositif prévoit le maintien et la prise en charge de votre rémunération pendant la durée de la formation. Celle-ci doit être éligible au Compte personnel de formation qui sera utilisé dans le financement.

Le Projet de transition professionnelle remplace le Congé individuel de formation (CIF) depuis le 1er janvier 2020.

Qui peut bénéficier du Projet de transition professionnelle ?

Les salarié·e·s du secteur privé en CDI, CDD, intérimaires ou intermittents, sous certaines conditions. Les salarié·e·s du secteur public ne sont pas concerné·e·s par ce dispositif.

Les conditions d’ancienneté

Selon votre type de contrat, les conditions d’ancienneté demandées sont différentes :

. Si vous êtes en CDI, vous devez justifier d’au moins 24 mois en qualité de salarié.e, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.

. Si vous êtes en CDD, vous devez justifier d’au moins 24 mois en qualité de salarié.e, dont 4 mois (consécutifs ou non) en contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois.

Les conditions d’ancienneté peuvent être supprimées dans certaines situations (salariés récemment licenciés pour motif économique ou inaptitude, travailleurs handicapés…). Attention certains contrats de travail ne sont pas pris en compte dans le calcul de l’ancienneté (CAE, apprentissage…).

Comment vous y prendre ?

Dans un premier temps, il vous faut travailler votre projet de reconversion (quel métier choisir ? Quelle formation suivre ? Trouver un stage découverte…). Vous avez la possibilité d’être accompagné·e par un conseiller en évolution professionnelle dans ces démarches. Il s’agit d’un service gratuit et confidentiel qui peut être assuré par l’Apec, Cap Emploi, Groupement Evolution.

Une fois votre projet défini, prenez contact avec l’organisme de formation de votre choix. Il vous établira, gratuitement un programme de formation, un devis et un calendrier pour compléter votre dossier de demande de prise en charge. Il doit aussi réaliser avec vous un bilan de positionnement préalable. Il s’agit d’un bilan de vos compétences, vos acquis et vos expériences. Cette évaluation permettra à l’organisme de vous proposer un parcours de formation adapté.

Troisième étape, pour obtenir votre autorisation de congé de formation, vous devez adresser une demande écrite à votre employeur au plus tard :

. 120 jours avant le début de la formation, pour une formation de plus de 6 mois.

. 60 jours avant le début de la formation, pour une formation de moins de 6 mois ou dans le cas où la formation est à temps partiel.

Dans tous les cas, votre employeur a 30 jours pour vous répondre. Il peut refuser la demande uniquement si vous ne respectez pas les délais imposés ou si votre ancienneté n’est pas suffisante. Il peut éventuellement vous demander de reporter votre projet pour plusieurs raisons : conséquences sur la production, nombre de bénéficiaires du dispositif au même moment dans l’entreprise…

Une fois que vous avez cette autorisation, vous devez déposer une demande de prise en charge de votre projet à Transitions Pro Bretagne qui pourra vous accompagner pour la constitution de votre dossier.

La demande de prise en charge doit être complétée en ligne par trois parties : vous, votre organisme de formation, puis votre entreprise. Prévoyez un délai suffisant pour déposer votre demande au moins 3 mois avant le début de votre formation.

Enfin, lorsque vous aurez effectué ces démarches, votre dossier sera complet et il sera examiné devant une commission Transitions Pro composée paritairement de représentants syndicaux salariés et d’organisations d’employeurs. Elle se réunit une fois par mois et finance environ 2 demandes sur 3.

Pour en savoir plus
Panneau d'information
Retour en haut de page