Retour

Assistant de Soins en Gérontologie - A.S.G

Sans niveau spécifique
Objectifs pédagogiques : la formation se déroule en alternance et s’appuie sur les acquis et expériences de chaque acteur du groupe de formation. Chaque séquence inscrit la mise en situation professionnelle et les échanges interactifs du groupe comme fils conducteurs des apprentissages théoriques et des analyses communes des situations de travail. La formation cible les apprentissages permettant d’acquérir les compétences mentionnées dans le référentiel de la fonction d’ASG afin d’offrir aux professionnels des outils contribuant à un accompagnement optimal des personnes malades et de leurs aidants.

Objectifs professionnels : les activités exercées au quotidien par l’ASG relèvent des quatre registres suivants :
Accompagnement, soutien et aide individualisée, soins quotidiens, réhabilitation et stimulation des capacités, communication et relation à l’environnement.
Il s’agit pour les ASG formés, de maîtriser l’ensemble des compétences constitutives de leur fonction :
  • intervenir auprès de p. âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs, nécessitant des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques,
  • intervenir dans le cadre d’une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social, soit au domicile au sein d’un SSIAD, soit en établissement, en EHPAD, notamment dans les unités spécifiques, ou à l’hôpital dans les services de soins de suite et réadaptation cognitivo-comportementaux et les USLD,
  • assurer avec attention, vigilance, ménagement, prévenance et sollicitude, tous les actes qui peuvent concourir à soulager une souffrance, créer du confort, restaurer et maintenir une adaptation de l’individu à son environnement,
  • participer à la mise en œuvre des projets individualisés associant soins quotidiens, restauration ou maintien des capacités, du lien social,
  • contribuer à l’évaluation des besoins, à la surveillance, à la prévention des complications et au soutien de p.âgées présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement et de leurs aidants,
  • contribuer ainsi à restaurer ou préserver leur autonomie et à maintenir ou restaurer l’image d’eux-mêmes,
  • soigner et prendre soin, aider et accompagner des p. âgées en grande difficulté dans leurs capacités d’autonomie et d’insertion sociale, dans le respect de leurs habitudes de vie, rythmes et choix,
  • en mobilisant les connaissances disponibles, réaliser les soins d’hygiène et de confort adaptés ; accompagner et aider les personnes dans les actes essentiels de la vie, participer à l'organisation de la vie quotidienne et à la réhabilitation et la stimulation des capacités, établir une relation d’empathie, attentive et sécurisante, pour limiter les troubles du comportement, prévenir les complications et rompre l’isolement.
Conformément au référentiel de formation annexé (annexe IV) à l’arrêté du 23 juin 2010, la formation proposée par l’ITES se décline de la manière suivante :
DF1 – le projet individualisé
Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées - Les droits de la personne et les textes législatifs et réglementaires - Réflexion sur l'éthique de l'accompagnement - Les devoirs du professionnel : discrétion professionnelle, secret professionnel et partagé, signalement et suspicion de maltraitance - Le projet individualisé : méthodologie - L'importance fondamentale du travail avec la famille-l'aidant - Connaissance des réseaux et des différentes structures et servces d'accueil - Le maintien à domicile et l'entrée en institution - Le travail en équipe pluri-professionnelle
DF2 – Aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d’autonomie
La relation d’aide : relation visant au maintien de l’autonomie et du lien social  - La nature de la relation de confiance, L’empathie                 Particularités de l’accompagnement d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer : le partage d’informations,  limites de responsabilité (finances...), la connaissance de soi et l’autoprotection, la prévention de l’usure et le recours à l’aide, la sécurité et la prévention et gestion des risques et des chutes - L’accompagnement lors des différents moments de la journée, supports à la relation :
l’alimentation et l’état nutritionnel?; l'accompagnement lors des activités complexes
DF3 : Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues
Vie collective - La famille - L'importance d'une communication adaptée et les différents modes de communication
Définition, objectifs et organisation générale des principales activités : activités cognitives, motrices, sociales et sensorielles
DF4 – Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l’état de santé
Analyse et compréhension des manifestations de la maladie - notions essentielles en anatomie et physiologie du corps humain

établissements

Trouver un conseiller près de chez vous
Retour en haut de page