Aller au contenu principal
Espace pro
Retour

BTSA Génie des équipements agricoles

Niveau BTS, DUT, DEUST

Le technicien supérieur en GDEA est un spécialiste des équipements et des installations de production agricole. Il connaît les matériels mécaniques classiques pour la culture ou l'élevage (appareils de traction, véhicules agricoles, installations de traite...) ainsi que les bâtiments actuels d'élevage, les serres et les dispositifs de conditionnement d'air et de chauffage. Il maîtrise l'utilisation des équipements d'entretien de l'espace rural et des machines et matériels de transformation des produits agricoles.

Ce secteur professionnel présente de nombreuses offres d'emploi non pourvues.

Le titulaire du BTSA peut travailler chez un constructeur de matériel en tant que technico-commercial. Il est alors chargé des relations entre l'entreprise et les concessionnaires, des dépôts de matériel, de la démonstration des nouveaux produits... Il peut également exercer les fonctions de gestionnaire de parc de matériel, d'inspecteur technique ou de conseiller dans une entreprise de travaux agricoles ou une coopérative d'utilisation de matériel agricole. Des postes de magasinier, responsable SAV, chef d'atelier ou technicien de bureau d'étude sont aussi envisageables.

Une part importante de la formation est consacrée à la connaissance technique des agroéquipements et à la maîtrise du langage du technicien (dessins, graphiques). A cela s'ajoutent des enseignements en droit, législation, économie, gestion et négociation commerciale.

Enfin, la France étant le 2ème importateur et le 5ème exportateur mondial de matériels agricoles,de nombreux professionnels seront amenés à travailler sur le marché international.

Diplôme rénové.

Diplôme national ou diplôme d'Etat
Accès

Le BTSA génie des équipements agricoles est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac STAV, STI2D, S, bac pro agroéquipement ou maintenance des matériels. Accès sur dossier, voire tests et/ou entretien.

L'objectif de cette formation est l'insertion professionnelle. Toutefois les titulaires du BTSA sont de plus en plus nombreux à continuer leurs études. Avec un bon dossier ou une mention à l'examen, il leur est possible de poursuivre en licence professionnelle.

 Les titulaires peuvent également présenter le diplôme d'expert automobile avec un an de pratique professionnelle au lieu de trois et sont dispensés de passer l'une des trois unités de contrôle.

Etablissements

Retour en haut de page