Éducateur/trice sportif/ve des activités aquatiques et de la natation

  • Synonyme : animateur/trice d'activités aquatiques éducateur/trice d'activités aquatiques éducateur/trice des activités de la natation maître-nageur/euse sauveteur/euse moniteur/trice de natation
  • Métiers associés : Entraîneur/euse sportif/ve

Surveillance des bassins, cours de natation, bébés nageurs ou aquagym, l'éducateur sportif des activités aquatiques et de la natation, plus connu sous le nom de maître-nageur sauveteur (MNS), fait toujours preuve de vigilance et de sens pédagogique.

Iframe
Niveau d'étude minimal requis

Niveau BAC, BAC Pro, BP

Statut professionnel

fonctionnaire ; saisonnier ; salarié

Veiller à la sécurité des baigneurs

Sur les plages, au bord des piscines et des plans d'eau, l'éducateur sportif des activités aquatiques et de la natation veille à tout moment à la sécurité physique et sanitaire des baigneurs. Avant leur arrivée, il installe les lignes d'eau, vérifie l'état des toboggans ou pontons, contrôle le matériel de sécurité... Il gère souvent aussi le poste de secours et alerte s'il trouve une anomalie dans la qualité de l'eau... Sifflet à la bouche pour rappeler les consignes de sécurité, il est toujours prêt à secourir un baigneur victime d'un malaise ou un véliplanchiste en difficulté. Au besoin, il prodigue les premiers secours.

Apprendre à nager

Cet éducateur sportif encadre des apprentis nageurs : entrée dans l'eau, déplacements, équilibres, immersions... Il peut enseigner le crawl, le dos, le papillon et la brasse, avec les plongeons et virages correspondants à tous les niveaux. Il accompagne les professeurs des écoles dans l'apprentissage de la natation scolaire.

Apporter du bien-être

Aquagym ou aquabike, leçons prénatales... l'éducateur s'adapte à la demande des pratiquants et aux nouvelles activités. Le développement des activités de forme et bien-être lui permet de varier ses activités et ses employeurs (spas, piscine d'hôtel, clubs sportifs, etc.)

Surtout en piscines municipales

80 % des éducateurs sportifs des activités aquatiques et de la natation exercent dans une piscine municipale. Ils peuvent aussi compléter leur activité ou travailler exclusivement dans des centres de remise en forme, de rééducation ou de thalassothérapie, à la surveillance de plages ou de plan d'eau, dans des infrastructures touristiques (clubs de vacances, campings, hôtels...), etc. Fonctionnaire territorial ou vacataire en piscine municipale, il peut aussi exercer en libéral.

Rythmes variables

Son planning est soumis à une grande amplitude horaire et hebdomadaire. Il travaille généralement au sein d'une équipe par roulements, car les piscines sont souvent ouvertes tôt le matin, tard le soir, les week-end, etc. La demande de maîtres-nageurs explose en été mais pour des temps partiels. La mobilité est alors de mise pour rejoindre les côtes et les lieux de villégiatures.

Sous le soleil ou dans le bruit

Dans les piscines couvertes, le bruit peut atteindre un niveau élevé et provoquer de la fatigue. Les normes chimiques en vigueur réduisent les risques d'irritations respiratoires liées au chlore mais il faut tout de même supporter l'odeur. L'exposition à la chaleur est aussi réelle, en milieu fermé comme en extérieur où il doit aussi se protéger du soleil.

Réactivité et sang-froid

Le milieu aquatique comporte des risques. Plusieurs centaines de baigneurs peuvent évoluer dans une piscine, notamment le week-end, sous la responsabilité de l'éducateur sportif des activités aquatiques et de la natation. Réactif et consciencieux, résistant au stress, il est capable d'assurer seul ses missions de surveillance et de secours. En cas d'accident grave, sa responsabilité peut être mise en cause.

Toujours en forme

Ce professionnel maintient son niveau technique par une pratique régulière dans sa discipline sportive et une bonne hygiène de vie. D'ailleurs, pour conserver son titre de maître-nageur sauveteur, il doit remettre à jour ses connaissances régulièrement. Son physique d'athlète n'a rien d'étonnant ! Une bonne vue et une ouïe fine sont également nécessaires pour repérer immédiatement les incidents.

À l'aise avec tout public

Enfants, bébés, femmes enceintes, seniors, personnes en situation de handicap... L'éducateur sportif des activités aquatiques et de la natation est au contact de publics variés. Patient et compréhensif, il sait mettre en confiance les apprentis nageurs, quels que soient leur âge et leur niveau. Autonome, il sait s'intégrer à une équipe.

Le BPJEPS (brevet professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport) spécialité éducateur sportif, mention activités aquatiques et de la natation est le diplôme d'entrée pour obtenir le titre de maître-nageur sauveteur. Pour travailler en piscine municipale, il faut réussir, en plus, le concours de la fonction publique territoriale d'Etaps (éducateur territorial des activités physiques et sportives).

Niveau bac

BPJEPS (brevet professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport) spécialité éducateur sportif, mention activités aquatiques et de la natation

Niveau bac + 2

DEJEPS (diplôme d'État de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport) perfectionnement sportif, mentions natation course, natation synchronisée

DEUST (diplômes d'études universitaires scientifiques et techniques) animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles

Niveau bac + 3

DESJEPS (diplôme d'État supérieur de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport) performance sportive, mention natation course, natation synchronisée

Licence Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) entraînement sportif, spécialité activités aquatiques et surveillance

Licence professionnelle Agoaps (animation, gestion et organisation des activités physiques et sportives) parcours natation

Salaire

Salaire du débutant

1846 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Pénurie de professionnels

Les besoins en personnels qualifiés sont importants (environ 5 000 postes proposés chaque année) mais ils explosent en été avec près de 12 000 postes offerts, essentiellement en CDD (contrat à durée déterminée) ou sur des vacations. Certaines collectivités peinent à recruter sur les postes d'Etaps (éducateur territorial des activités physiques et sportives), accessibles sur concours.

Encadrement d'équipe

Faute de pouvoir recruter des maîtres-nageurs diplômés, les employeurs se tournent souvent vers des titulaires d'autres diplômes pour compléter les équipes. Le maître-nageur peut ainsi se retrouver chef d'équipe, encadrant surveillants de baignade (titulaire du BSB) et assistants (titulaire du BNSSA).

Gérer sa carrière

Tous les 5 ans, l'éducateur sportif des activités aquatiques et de la natation doit réviser son diplôme en passant le CAEPMNS (certificat d'aptitude à l'exercice de la profession). Chaque année, il doit aussi réactualiser sa formation aux premiers secours (PSE1). Après quelques années d'expérience, il peut évoluer vers le métier d'entraîneur de natation ou d'éducateur sportif (qualification exigée : filière Staps entraîneur sportif ou DEJEPS). Il peut aussi devenir chef de bassin ou responsable d'installations nautiques, par exemple.