Retour

Habilitation montage démontage échafaudage fixe et roulant

Sans niveau spécifique

Le vérificateur doit être capable de :

comprendre la notice du fabricant du matériel utilisé

citer les différents types de matériel et expliquer leurs fonctions :

  • connaître la classe d'échafaudage qui correspond aux charges verticales appliquées,
  • connaître les dispositions de stabilisation,
  • prendre en considération les moyens permettant la manutention des éléments constituants (cadres, planchers, montants, etc .).

vérifier que le matériel prévu est adapté :

  • au travail à effectuer,
  • aux contraintes du site.

effectuer l'examen de l'état de conservation, et notamment :

  • l'oxydation importante avec diminution d'épaisseur,
  • l'amorce de rupture d'une soudure,
  • la détérioration des verrous de blocage des planchers, longerons, diagonales, etc.,
  • la déformation ou choc important engendrant une faiblesse locale d'un élément porteur de la structure,
  • la déformation des cadres,
  • les trappes absentes ou ne fonctionnant plus,
  • les crochets de plateaux déformés,
  • le perçage ou la fente dans un élément porteur autre que ceux prévus par le constructeur,
  • l'état des poteaux et des plateaux,
  • l'état des stabilisateurs,
  • l'état des roues et de leurs systèmes de blocage.

consigner le résultat de ses vérifications,

communiquer, rendre compte et prendre les mesures pour remédier à des situations dangereuses,

apprécier la qualité et la résistance du support,

effectuer l'examen de montage et d'installation ; vérifier la conformité du montage par rapport à la notice du fabricant,

effectuer la vérification journalière,

connaître et faire connaître les consignes de sécurité.

Le monteur doit être capable de :

Faire toutes les opérations décrites ci-dessus pour le vérificateur et en plus, maîtriser les opérations de montage, déplacement et démontage en sécurité de l'échafaudage roulant suivant la notice du fabricant.

L'utilisateur doit être capable de :

comprendre la notice du fabricant du matériel utilisé,

vérifier que le matériel prévu est adapté :

  • au travail à effectuer,
  • aux contraintes du site.

effectuer la vérification journalière,

connaître et faire connaître les consignes de sécurité,

chaque opérateur travaillant sur un échafaudage roulant doit être capable de suivre les règles suivantes :

  • Contrôler visuellement l'état de conservation du matériel,
  • Maîtriser les opérations de déplacement et de stabilisation,
  • Accéder et circuler en sécurité sur l'échafaudage

Utiliser les échelles et trappes pour accéder et changer de niveau et s'assurer que les trappes sont bien refermées après utilisation.

  • Respecter les limites de charges

En cas de stockage de matériaux, respecter les limites de charges des planchers d`échafaudages.

  • Maintenir l'échafaudage en sécurité

Ne pas modifier en dehors des possibilités prévues par la notice du fabricant.

  • Proscrire l'utilisation de façon dangereuse

Ne pas faire rouler l'échafaudage avec un opérateur sur le plancher.
Ne pas monter sur l'échafaudage quand les roues ne sont ni calées ni bloquées.

  • Tenir compte de la co-activité sur les chantiers

Veiller à ne pas créer de risques pour les travailleurs avoisinant (chutes d'objets, effondrement de charges).

  • Signaler les situations dangereuses

Informer le responsable du chantier.
Savoir réagir en cas de danger immédiat.

 

établissements

SAS SOTRAMA

 Lorient (56)
 Prochaine session à partir du 25/06/2024 autres dates possibles.
En savoir plus
Trouver un conseiller près de chez vous
Retour en haut de page