Employé/e d'élevage

  • Synonyme : agent/e d'élevage ouvrier/ère d'exploitation agricole

Salarié sur une exploitation agricole spécialisée dans la production animale (bovins, ovins, caprins, porcs, volailles...), l'employé d'élevage concourt à soigner les animaux et veiller au bien-être du troupeau.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau CAP, BEP

Statut professionnel

saisonnier ; salarié

Nourrir et soigner les animaux

L'employé d'élevage nourrit les animaux en leur distribuant des rations d'eau et d'aliments adaptées et dosées en fonction des espèces, de leur âge et de leur état de santé. En production laitière, il s'occupe principalement de la traite et de l'alimentation des vaches, des chèvres ou des brebis. Chez un éleveur producteur de poules pondeuses, par exemple, il ramasse les oeufs matin et soir, les calibre et assure leur traçabilité en renseignant le cahier d'élevage

Entretenir les locaux

Il entretient les bâtiments et le matériel présent dans les locaux. Il veille au strict respect des conditions d'hygiène. Sur un élevage d'animaux en plein air, il contrôle les clôtures et les répare si nécessaire. Il entretient également les aires de stockage des aliments.

Sur le terrain

Les tâches manuelles sont nombreuses et variées et une bonne endurance physique est requise. L'employé d'élevage est constamment en mouvement.

Travail d'équipe et astreintes

S'il travaille en binôme avec l'éleveur, l'employé d'élevage peut être amené à assurer des permanences auprès des animaux, notamment le week-end. Il assure, par exemple, la traite un week-end sur trois. À l'occasion de certaines interventions sur les animaux, il seconde le technicien d'élevage ou l'éleveur. Dans tous les cas, il porte les ÉPI (équipements de protection individuelle) adaptés (combinaison, bottes stériles...) pour sa sécurité et celle des animaux.

Déplacements éventuels

Selon le type de production animale, l'employé d'élevage peut se déplacer. Par exemple, pour se rendre sur plusieurs exploitations ou conduire les animaux au pâturage. Certains employés d'élevage effectuent des remplacements et interviennent sur plusieurs élevages. Les services de remplacement ou groupement d'employeurs agricoles recrutent de plus en plus d'agents d'élevage.

Être attentif et rigoureux

Être attentif au comportement des animaux permet de repérer tout de suite un animal malade et d'intervenir rapidement, en signalant le problème à l'éleveur, afin d'éviter la contagion dans un troupeau. Il faut aussi faire preuve de rigueur et suivre des règles sanitaires strictes.

Savoir faire

Bien connaître l'animal dont il s'occupe permet à l'employé d'élevage de savoir comment le manipuler correctement et où se placer pour éviter des accidents. Utiliser des machines spécialisées (machines de traite, mélangeuses pour aliment, etc.) et apprendre à s'adapter aux évolutions techniques fait aussi partie du métier.

Être polyvalent

Sur les élevages de troupeaux (bovins, caprins ou ovins), l'employé peut être amené à réaliser certains travaux des champs, liés à la récolte de fourrages pour l'alimentation des animaux. Il lui est alors demandé de savoir conduire un tracteur ou d'autres machines agricoles.

L'accès au métier d'employé d'élevage se fait à partir d'un CAP ou d'un BPA, voire d'un CQP (certificat de qualification professionnelle) : élevage laitier (bovins) ; élevahge porcin ; élevage de petits ruminants (ovins et caprins)...

Après la 3e

CAP agricole métiers de l'agriculture ; agriculture des régions chaudes

BPA travaux de la production animale

Niveau bac

Bac professionnel conduite et gestion de l'entreprise agricole

BP responsable d'exploitation agricole

Salaire

Salaire du débutant

À partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Recrutements en hausse

.La part de main d'oeuvre familiale dans les exploitations diminue au profit de main d'oeuvre salariée. Aujourd'hui, tous les secteurs d'élevages ont besoin de main d'oeuvre qualifiée.

Possibilités d'évolution

À condition d'acquérir des compétences en techniques et en gestion, et en préparant une formation diplômante de type