Ingénieur/e gaz

Il n'existe pas un, mais différents profils d'ingénieurs dans le domaine gazier. Leur mission : développer, entretenir et exploiter les réseaux de transport ou de distribution du gaz.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau Master, Ingénieur, Doctorat

Statut professionnel

salarié

Du gisement aux réseaux d'exploitation...

Après la découverte de réserves de gaz par des géologues et des géophysiciens, des ingénieurs foreurs travaillent à leur extraction. Des ingénieurs d'études et des chargés d'affaires ingénierie construisent et rénovent des infrastructures de transport du gaz : stockages souterrains, stations de compression et d'interconnexion, gazoducs (au total 38 000 km). Ces ouvrages sont surveillés en permanence par des ingénieurs anticorrosion qui contrôlent le fonctionnement des installations de protection. La conduite du réseau régional est assurée par des ingénieurs mouvements de gaz. Ces derniers encadrent les répartiteurs gaz (techniciens chargés d'appliquer les programmes d'exploitation), gèrent les incidents et planifient les travaux.

... jusqu'aux réseaux de distribution

Un nouveau quartier est construit dans une commune : il faut le raccorder au réseau de distribution du gaz. De tels projets sont préparés par des chargés d'études, qui participent également à l'élaboration du programme d'extension du réseau. La maîtrise d'oeuvre des travaux, sur les canalisations du réseau et les conduites d'immeubles, est confiée à des chargés d'affaires. Ils montent les projets et coordonnent les chantiers, encadrés par le responsable de l'agence d'ingénierie de la région.

Sur une zone géographique

Autonome dans l'organisation de son travail, l'ingénieur anticorrosion est responsable d'un ensemble de clients répartis sur un secteur géographique plus ou moins important. D'où de fréquents déplacements sur le terrain.

Dans un centre de surveillance

À la tête d'une équipe, l'ingénieur mouvements de gaz gère les emplois du temps et le roulement des répartiteurs gaz sous sa responsabilité. La préparation des consignes en vue des travaux sur le réseau, les déplacements sur le terrain, la participation à de multiples réunions occupent le reste de son temps. Ce professionnel est soumis à l'astreinte : en étant joignable 24 h/24 en cas de défaillance du système.

Du bureau au terrain

Les professionnels qui s'occupent du réseau de distribution partagent leur temps entre la préparation des dossiers et les interventions sur le terrain. En particulier les chargés d'affaires travaux, qui assurent un suivi régulier des chantiers.

Différents profils

À chaque fonction, son domaine de compétence. Les professionnels chargés de l'exploration et de l'extraction du gaz sont des spécialistes des géosciences et de la géotechnique (forage). Les ingénieurs anticorrosion connaissent les matériaux et l'électrochimie. Les ingénieurs mouvements de gaz et les chargés d'études travaux ont une compétence en mécanique des fluides et en énergétique. Le développement du gaz renouvelable, comme le biométhane, demande à la filière d'adapter ses infrastructures de distribution. Cela crée notamment des emplois d'ingénierie en recherche et développement. Chez GRDF, atteindre 10 % de gaz vert dans les réseaux en 2030 et 100 % en 2050, est l'objectif affiché.

Réactif et organisé

Les spécialistes du gaz font preuve de réactivité : en cas de panne, ils doivent réagir rapidement. Ils possèdent le sens de l'organisation, savent gérer des plannings, coordonner des interventions, diriger des équipes et respecter des délais.

De la rigueur

Dans un secteur où la sécurité est primordiale, la moindre erreur peut être lourde de conséquences. Une grande rigueur, le respect des règles techniques, de sécurité et de protection de l'environnement sont indispensables.

Les postes de chargés d'études et de responsables d'ingénierie ou d'exploitation sont ouverts aux ingénieurs généralistes ou spécialisés (génie des matériaux, énergétique), ainsi qu'aux titulaires de masters des mêmes disciplines. Les professionnels de l'exploration et de l'extraction ont un diplôme d'ingénieur ou un master orienté vers les géosciences, la géotechnique ou le génie pétrolier (car les techniques pour le gaz sont proches de celles du pétrole).

Niveau bac + 5

Diplôme d'ingénieur

Master mention énergie ou géoressources, géorisques, géotechnique...

Niveau bac + 6

Mastère spécialisé ingénierie et gestion du gaz

Salaire

Salaire du débutant

3070 euros brut par mois hors primes (secteur énergie).

Intégrer le marché du travail

De grands opérateurs

Engie est le premier opérateur de transport et de distribution de gaz naturel, via ses filiales GRTgaz (transport) et GRDF (distribution). GRDF emploie 11 000 salariés, GRTgaz plus de 3 000. TotalEnergie est également présent dans les activités d'exploration et de production de gaz à l'international.

Recrutement direct ou promotion interne

Les fonctions d'ingénieur, de chargé d'affaires ingénierie et de responsable d'agence sont ouvertes aux jeunes diplômés. En parallèle, la promotion interne est développée au sein des entreprises. Ainsi, chez GRDF un grand nombre des cadres sont issus des métiers de la maîtrise car l'entreprise assure la formation du CAP au bac + 5.

L'alternance : une voie possible pour débuter

Les bénéficiaires de contrat en alternance représentent 10 % de l'effectif total chez Engie. Les titulaires d'un bac + 5 (master ou diplôme d'ingénieur) peuvent également préparer un mastère spécialisé (bac + 6) en ingénierie et gestion du gaz en apprentissage chez GRDF, filiale qui recrute 500 nouveaux alternants en 2021 (du CAP au mastère).