Sculpteur/trice sur bois

  • Synonyme : sculpteur/trice ornemaniste

Le sculpteur sur bois donne vie à un morceau de bois. Armé de ses outils, suivant un dessin, cet artisan d'art crée ou décore des meubles, des statuettes, des objets utilitaires ou artistiques. Il est le dépositaire d'un savoir-faire ancestral.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau CAP, BEP

Statut professionnel

artisan

Du dessin au détail sculpté

Le sculpteur sur bois crée, reproduit, décore ou restaure des objets en bois, des meubles, des bas-reliefs, etc. Il commence avec un dessin précis (pour ne pas gâcher de matière première) qu'il aura choisi en fonction du travail à faire. Il réalise parfois un moulage préalable. Il trace ensuite au crayon le motif sur la pièce de bois, puis procède au défonçage en dégageant progressivement le bois autour du motif. Il taille et creuse le bois pour le dégrossir, le sculpte et le cisèle à l'aide d'outils plus précis. Il réalise enfin les finitions (ponçage, vernissage, etc.)

Des applications variées

Selon la commande, il fabrique, sur mesure, panneaux en bois ciselé, sculpture animalière, vaisselle en bois, éléments décoratifs d'architecture intérieure, pièces de mobilier richement ornées, décors de théâtre ou encore objets artistiques. Il peut également travailler d'autres matières que le bois, avec les mêmes techniques.

Des outils spécifiques

Le sculpteur sur bois utilise des outils traditionnels (ciseaux à bois, gouge, burin, rabot), mais aussi la tronçonneuse ou les machines à commandes numériques ou de DAO (dessin assisté par ordinateur). Ainsi, le défonçage peut se faire soit avec une gouge soit avec une défonceuse : une petite machine électro-portative.

Dans son atelier

Le sculpteur sur bois travaille dans un atelier, entouré des pièces de bois de différentes essences qu'il choisit en fonction du projet. L'activité peut dégager sciure et odeurs de produits de traitement du bois, vernis, etc.

Artisan ou salarié

Il peut exercer sous différents statuts. Le plus souvent, à son compte comme artisan, il intervient à la demande pour des particuliers, des ébénistes (qui fabriquent la structure des meubles), des antiquaires ou encore des décorateurs d'intérieur. Il peut aussi être salarié au sein d'une petite entreprise spécialisée dans la fabrication de meubles haut de gamme ou de copies d'anciens. Parfois, il est employé par une grande entreprise du bâtiment pour intervenir sur certains chantiers, pour restaurer des sculptures anciennes dans les églises, par exemple. Il existe quelques postes de fonctionnaire à la restauration du Mobilier national.

Souvent seul

S'il doit interagir avec ses clients, ses donneurs d'ordres ou équipiers s'il est salarié, le sculpteur sur bois travaille le plus souvent seul, dans la sérénité de son atelier.

Habileté et technicité

Le sculpteur sur bois fait preuve d'un grand savoir-faire technique. Habile de ses mains, il est précis et sûr de son geste. Excellent dessinateur, il est sensible aux proportions, lignes et volumes. Avant d'intervenir sur un objet, il étudie les différents styles, l'époque d'origine, etc. Il connaît aussi les différentes essences de bois (chêne, tilleul, noyer, etc.) afin de choisir le mieux adapté à une commande donnée.

Sens de l'esthétique

Il doit aussi faire preuve de goût, d'imagination et de créativité. Il exerce son oeil et cultive son sens de l'esthétique en visitant des expositions ou des salons, s'intéresse à la décoration et à l'embellissement des objets. Il a également acquis des connaissances de base en histoire de l'art.

Patience et minutie

L'aisance vient avec beaucoup de pratique. Il faut plusieurs années pour avoir une très bonne maîtrise de la technique. Le sculpteur sur bois doit se montrer patient et faire preuve de minutie. Un couteau qui dérape et l'oeuvre en cours de réalisation peut être irrémédiablement abîmée. Ce professionnel se montre à l'écoute de sa clientèle et des autres professionnels pour répondre au plus juste à leurs attentes. Il doit également être rigoureux et tenir ses délais.

Pour devenir sculpteur sur bois, il faut au moins être titulaire du CAP.

Après la 3e

CAP arts du bois, options sculpteur ornemaniste ou tourneur ; ébéniste.

Niveau bac

DEFSMA (Diplôme de fin d'études secondaires des métiers d'art de l'école Boulle)

Niveau bac + 2

DMA art de l'habitat options décors et mobiliers ; ornements et objets (diplômes en cours d'extinction).

Niveau bac + 3

DN Made (diplôme national des métiers d'art et du design) objet

Salaire

Salaire du débutant

À partir du Smic mais variable en fonction du statut, du lieu d'exercice, etc. Les artisans spécialisés dans le bois gagnent en moyenne 2342 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Créer son entreprise

Le sculpteur sur bois peut reprendre ou créer une entreprise artisanale. Dans ce cas, il doit maintenir ou développer une clientèle. Pour se faire connaître, il participe à des salons professionnels, à des événements locaux, etc. Certains ont un site internet pour commercialiser leur production, notamment auprès de touristes de passage. Il doit aussi créer des liens avec des professionnels qui peuvent lui fournir du travail : ébénistes, décorateurs, etc. C'est dans l'ornementation et la restauration qu'il y a le plus de travail.

Se diversifier

Pour dégager des revenus complémentaires, un sculpteur sur bois indépendant peut donner des cours de sculpture à des groupes de personnes, sous forme d'ateliers. Ses compétences peuvent également être utilisées pour des décors de cinéma, les prothèses médicales ou dans l'événementiel.

Passer un concours

Les postes de sculpteur sur bois fonctionnaire sont très peu nombreux. Le recrutement pour intégrer l'un des services de restauration du Mobilier national (filière métiers d'art) se fait sur concours.