Aller au contenu principal
Espace pro

Le CAP expliqué par des enseignants

Date de création
3 minutes

Rubrique

Article

Témoignages

Le CAP expliqué par des enseignants

Il est possible de réaliser son CAP en apprentissage ou sous statut scolaire. Dans tous les cas, le diplôme obtenu est le même. Des enseignants et des formateurs nous expliquent le fonctionnement et l'intérêt de chaque statut. 

Des élèves en classe
Une classe du lycée Pommerit-Jaudy © Copyright L'oeil de Paco -- RB0065738 -- 14/06/2024

CAP signifie Certificat d’aptitude professionnelle. Ce diplôme s’obtient en général en 2 ans mais cette durée peut varier d’1 à 3 ans dans certains cas. Il peut être préparé par les élèves sortant de 3e.

Le CAP prépare à un métier précis : boulanger·ère, agent·e de sécurité, ébéniste... Il existe environ 200 spécialités de CAP en France dont plus de 80 disponibles en Bretagne.

Il est possible de réaliser un CAP en apprentissage ou sous statut scolaire. Si le diplôme reste le même, les modalités de travail sont différentes : nombre de semaines passé en classe, rémunération, etc.

Trois formateurs et enseignants nous expliquent le fonctionnement du CAP et l’intérêt de le faire en apprentissage ou sous statut scolaire. 

 

Le CAP en apprentissage avec Claire Hubert, formatrice en CFA (Centre de formation d'apprentis)

Qu’est-ce qu’un CAP en CFA ?
Un CAP dans un CFA, c’est un tiers du temps – 12 semaines en moyenne dans l’année- à suivre des cours d’enseignements généraux et des cours professionnels. Le reste du temps, c’est l’acquisition de compétences en entreprise. L’enseignement en CFA est concret car on enseigne à des jeunes qui passent du temps en entreprise. J’enseigne une matière professionnelle et je me base beaucoup sur leurs retours d’expérience pour faire mes cours.


Quel conseil donneriez-vous à un élève qui souhaite faire un CAP en apprentissage ?
Je conseille aux futur·e·s apprenti·e·s de bien se renseigner sur leur futur métier. Pour cela, ils peuvent faire des stages d'observation. J’interviens dans le milieu alimentaire et je vois certains élèves qui ont une image de leur futur emploi qui n’est pas juste.

Un guide sur les CAP en Bretagne

Retrouvez ces témoignages ainsi que toutes les informations utiles pour faire votre choix dans le guide « Je choisis mon CAP ». Au menu, la description de tous les CAP proposés en Bretagne, les lieux de formation, les différences entre statut scolaire et apprentissage…
Tous les guides de la Région sont en téléchargement dans la rubrique Publications d’IDÉO.

Le CAP sous statut scolaire avec Christophe Epardaud et Philippe Maro, enseignants en lycée professionnel 

Qu’est-ce qu’un CAP sous statut scolaire ?
CE : Sous statut scolaire, les élèves ont des stages en entreprise – 12 semaines en deux ans. Mais ils apprennent davantage leur métier dans les ateliers de notre établissement, une demi-journée par jour environ. Il y a plus d’heures en classe et donc plus de suivi.


Voyez-vous une évolution des élèves avant et après les stages ?
CE : Dans la majorité des cas, les premiers stages vont conforter les élèves dans leur choix. Ça va créer une nouvelle motivation pour l’école. En classe, on insiste justement beaucoup sur la posture à avoir en entreprise, le fait de communiquer correctement…


Que faire si une formation ne convient pas ?
PM : Si la formation ne convient pas, nous proposons souvent de faire un stage de découverte pour essayer un nouveau métier. On met également l’élève en contact avec un·e conseiller·e d’orientation pour qu’ils travaillent ensemble sur un nouveau projet. Des passerelles sont parfois possibles. On peut inviter l’élève à aller au bout de son CAP pour valider au moins les matières générales.

 

Se former tout au long de la vie


La plupart des élèves vont directement travailler après leur CAP. Mais on peut continuer à se former même quand on a quitté l’école. Il est possible de préparer un CAP ou un autre diplôme pour se perfectionner ou apprendre un nouveau métier en étant salarié·e ou durant  une période de chômage : cela s’appelle « la formation continue ».

Retour en haut de page