Retour

Le Clown, ici et maintenant - Formateurs : Nathalie Tarlet (clown, metteure en scène) et Mikis Papazof (body percussionniste, danseur)

Sans niveau spécifique
Reconnaître et valoriser l’expression naturelle de chacun.
Être à l’écoute de soi : conscientiser les différentes tensions physiques, reliées au comportement émotif, les accepter et trouver la légèreté pour jouer avec ce qu’il vous arrive.
Dessiner, peaufiner le personnage clownesque de chacun. Cette nature clownesque qui peut-être au service de divers personnages.
Trouver le plaisir du jeu en lien avec l’instant présent. Le clown peut tout jouer, il n’est pas une « entité figée ». Il est dans le sens, il ne triche pas.
Lister les différents ingrédients indispensables pour une écriture clownesque.
Offrir des outils, comme la danse, les percussions corporelles... Le Clown est un artiste complet. Magicien, musicien, comédien, conteur, circassien, danseur, marionnettiste…
C’est un artisan qui répète ses gammes au quotidien.
Trouver des techniques pour apprendre à le re-convoquer dans différents contextes, différents espaces de jeu, différents publics.
« Nous ne fabriquons pas, n’inventons pas un clown, nous créons les conditions, les situations pour l’accueillir ».
DESSINER SON PERSONNAGE CLOWNESQUE
« 5, 4, 3, 2, 1 c’est à vous de passer le rideau, seul sur le plateau, vous y êtes ! Il n’y a
pas de 4ème mur, mais bien un partenaire, et pas des moindres : « le Public ».
Juste vous en jeu avec le public !
Alors, le Je/Jeu éclate, envahit l’espace. Votre clown avec toutes ses batailles, ses conflits, ses obstacles, nous émeut, nous fait rire. Le rire se place souvent dans toutes ces contradictions, dans cet espace vide, suspendu entre cette promesse de réussite (ce qu’il prétend / le moi face public) et ce qu’il est vraiment (le moi intime).
Travailler son personnage clownesque demande à l’acteur d’accepter le vide, de prendre le temps du vertige. Jouer avec cet instant, ne pas freiner les émotions, au contraire les laisser vous traverser et les attraper pour le jeu. Se donner le droit à l’erreur... Tout ce qui vous arrive est juste ! C’est à vous d’en jouer !
Le clown demande aussi à l’acteur d’avoir la faculté de l’étonnement. La dynamique de l’acteur clown est de travailler sur le rythme du contretemps, de travailler sur l’espace décalé, d’être dans la juste mesure, même dans la démesure.
L’ACTEUR CORPOREL
L’acteur corporel constitue les bases de tout personnage scénique. Le corps pour le clown est d’autant plus important dans des scènes muettes utilisant les sons, les onomatopées, les bruitages... Le geste au service de l’expression du clown. Ces techniques permettent de comprendre, de conscientiser et d’utiliser son corps comme outil d’expression, du minimaliste à l’extravagant.

établissements

Association Vis comica

 Quessoy (22)
 Du 22/07/2024 au 27/07/2024
En savoir plus
Trouver un conseiller près de chez vous
Retour en haut de page