Animateur/trice d'activités physiques et sportives pour tous

  • Synonyme : éducateur/trice d'activités physiques et sportives pour tous éducateur/trice sportif/ive plurivalent/e moniteur/trice sportif/ive plurivalent/e

L'animateur d'activités physiques et sportives pour tous encadre des activités de découverte, de développement ou de maintien des capacités physiques pour des publics allant de la petite enfance aux seniors. Son action est porteuse de valeurs et de lien.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau BAC, BAC Pro, BP

Statut professionnel

indépendant ; salarié ; fonctionnaire

De l'exercice et des valeurs

Jeux collectifs ou d'adresse, endurance... à travers différentes activités adaptées à son public, l'animateur d'activités physiques et sportives pour tous transmet le goût d'une pratique physique régulière, mais aussi un certain nombre de valeurs comme le respect des règles, le travail collectif, la ponctualité, etc. Son action est sociale aussi bien que physique et il doit sans cesse s'adapter à son groupe. Il pourra travailler en musique avec des personnes âgées, par exemple, pour les aider à développer et à maintenir leurs capacités physiques individuelles, renforcer leur souplesse articulaire et musculaire.

Un travail en amont

L'animateur prépare ses séances en amont sous forme de cycles visant à une progression régulière. Cela lui permet également de savoir ce qu'il a fait avec chacun des groupes dont il a la responsabilité, et d'avoir le matériel adéquat pour chaque séance (ballons, tapis, etc.)

Animation et administration

L'animateur fait le lien entre les adhérents et la structure qui l'emploie. Il contribue également souvent et à la hauteur de ses responsabilités, au fonctionnement de la structure (gestion, communication...). Enfin, il peut être amené à monter des opérations spéciales : journées découvertes, rencontres sportives, etc.

Dans des structures publiques ou privées

L'animateur d'activités physiques et sportives pour tous peut exercer dans une structure publique, privée ou associative : collectivité locale, structure de vacances, base de loisirs, hôtellerie de plein air, comité d'entreprise, maison de retraite, association sportive, etc. Il peut être salarié d'une ou plusieurs structures ou auto-entrepreneur.

Emploi du temps variable

Ses horaires sont souvent découpés et concentrés le soir et le week-end, lorsque les adhérents sont disponibles. Il cumule généralement avec une activité en direction des scolaires qui, elle, se concentre sur les mercredis et les vacances scolaires. Il débute fréquemment par des contrats à temps partiel, pouvant être cumulés, pour lui permettre progressivement d'arriver à un temps plein. Il se déplace d'une structure à l'autre et transporte souvent lui-même le matériel nécessaire à ses cours (ballons, plots, tapis...).

Des publics divers, seul ou en équipe

Autonome, l'animateur d'activités physiques et sportives pour tous intervient auprès de groupes diversifiés (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) dans un contexte choisi et de détente, ce qui permet une relation privilégiée. Seul sur le terrain, il est toutefois en lien avec d'autres intervenants (éducateurs, parents, institutions, partenaires...).

Polyvalent et en forme

L'animateur d'activités physiques et sportives pour tous peut initier à un grand nombre de pratiques, correspondant aux goûts des adhérents. Curieux, ouvert et adaptable, il est capable de faire évoluer ses cours pour coller à la demande et au goût du jour. Passionné de sport et en bonne condition physique, il n'hésite pas à "mouiller le maillot" pour donner l'exemple.

Qualités relationnelles et pédagogiques

L'animateur fait preuve de patience, d'écoute, de diplomatie, de capacité à communiquer, mais aussi d'un minimum d'autorité, notamment pour encadrer les groupes. Il prend en compte les attentes, sait créer une ambiance détendue dans le groupe et y maintenir une bonne entente. Il crée des situations qui valorisent les participants pour les aider à progresser et à améliorer leur autonomie et leur confiance en eux.

Autonomie et sens des responsabilités

Seul ou en équipe, l'animateur exerce de manière autonome en veillant particulièrement à la sécurité des pratiquants. Sa responsabilité s'exerce également sur l'utilisation du matériel qui lui est confié, et dans les locaux ou sites de pratiques qu'il utilise. Gestionnaire et promoteur de son activité, en particulier dans le milieu associatif ou fédéral, il a un bon relationnel et sait "vendre" son activité.

Le diplôme de référence pour devenir animateur professionnel est le BPJEPS. Il s'obtient dans un organisme public ou privé habilité par l'État.

Niveau bac

BPJEPS (brevet professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport ) éducateur sportif, mention activités sportives pour tous ou animateur, mention loisirs tous publics.

Niveau bac + 2

DEUST dans le domaine de l'encadrement d'activités physiques et sportives

DEJEPS (diplôme d'État de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport) spécialité animation socio-éducative ou culturelle

Niveau bac + 3

Licence professionnelle dans le domaine de l'encadrement d'activités physiques et sportives

Salaire

Salaire du débutant

À partir de 1747 euros brut mensuel pour un temps complet.

Intégrer le marché du travail

Un contexte d'emploi favorable

Les politiques de santé publique et l'évolution démographique accroissent le potentiel de cette spécialité. Une activité physique régulière à tout âge, associée à une alimentation équilibrée, est devenue un enjeu de société pour lutter contre les pathologies liées à la sédentarité : obésité, maladies cardio-vasculaires, diabète, arthrose... Dynamique, le 3e âge est très demandeur d'activités douces, organisées en journée. L'animateur d'activités physiques et sportives pour tous est donc recherché dans bon nombre de structures, que ce soit en ville, en périphérie ou en milieu rural. Il doit cependant souvent cumuler les employeurs pour travailler suffisamment.

Des spécialisations ou évolutions possibles

Sous réserve d'acquérir d'autres compétences, ce professionnel peut évoluer vers l'encadrement de publics à besoins spécifiques, ou se tourner vers la gestion de projets socio-éducatifs ou socioculturels, par exemple. La formation est souvent le passage obligé pour évoluer.

Mobilité conseillée

L'animateur exerce souvent dans de petites structures. Que ce soit pour progresser dans sa carrière ou compléter son emploi du temps, ce professionnel doit être mobile géographiquement. Le permis de conduire est souvent exigé pour se déplacer d'une structure à l'autre, pour transporter du matériel, etc.