Aller au contenu principal
Espace pro

Rentrée 2021 : ouverture du BTS Bioqualité à Quimper

Date de création
2 minutes

Rubrique

Article
Rentrée 2021 : ouverture du BTS Bioqualité à Quimper

A partir de septembre 2021, le lycée Chaptal de Quimper sera le premier établissement breton à proposer le BTS Bioqualité. Réalisable en alternance, le diplôme permet d’exercer comme responsable de la qualité au sein d’organismes du secteur agroalimentaire, pharmaceutique, sanitaire, etc.

Un homme regarde quelque chose au microscope
Le premier BTS Bioqualité va ouvrir en Bretagne © Unsplash / Lucas Vasques

Le lycée Chaptal de Quimper va proposer à la rentrée 2021 le premier BTS (Brevet de technicien supérieur) Bioqualité de Bretagne. Cette formation permet de former des experts en biotechnologies, qui assureront à l’entreprise une production ou un service conformes en termes de qualité et de sécurité pour la santé du consommateur, du patient ou de l’utilisateur. 

Elle s’adresse aux titulaires des diplômes suivants : 

  • Bac général (avec les enseignements recommandés de mathématiques, physique chimie et SVT) 
  • Bacs technologiques : Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV), Sciences et technologies de laboratoire (STL), Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S)
  • Bacs professionnels : Bio-Industries de Transformation (BIT) ou Laboratoire, Contrôle, Qualité (LCQ)


La formation comprend 4 à 5 semaines de stage obligatoire en première année et 7 à 8 semaines de stage en deuxième année.

Poursuites d’études et secteurs d’emplois

Les étudiants de cette formation pourront poursuivre leur parcours notamment en :

Ils pourront également travailler directement en tant qu’assistant qualité dans des secteurs variés (agroalimentaire, cosmétique, sanitaire, etc.).

Le BTS en bref

Durée : 2 ans
Poursuite d’études possible : licence professionnelle essentiellement mais – sous réserve d’un bon dossier ou la réalisation d’une prépa ATS -  aussi école d’ingénieurs, de commerce, vétérinaire, formation complémentaire, etc.
Pour quels métiers : collaborateurs·trices d'ingénieur, assistant·e·s commerciaux ou techniques, assistant·e·s clientèle, chef·fe·s de chantier, etc.

Retour en haut de page