Convoyeur/euse de fonds

  • Synonyme : agent/e de transport de fonds convoyeur/euse de véhicule blindé

La convoyeuse ou le convoyeur de fonds assure le transport et la sécurité de valeurs (billets de banque ou monnaies, bijoux, titres de paiement, métaux précieux...) qui lui sont confiées par des banques, des commerces ou des administrations.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau CAP, BEP

Statut professionnel

salarié

Sécuriser le transport

Le convoyeur ou la convoyeuse de fonds conduit le véhicule blindé, surveille les lieux ou effectue le chargement et le déchargement des sacs contenant les fonds dont il ou elle a la charge : espèces en pièces ou en billets, chéquiers, cartes bancaires...

Livrer ou collecter de l'argent

Le convoyeur ou la convoyeuse de fonds effectue la livraison des sommes encaissées nécessaires à l'activité économique des agences bancaires et des commerces. Il ou elle collecte également les recettes et les versements effectués par les clients de ces établissements. Il est aussi en charge de l'alimentation des distributeurs automatiques de billets. Le tout selon un timing et un parcours précis établis à l'avance. Selon leur affectation, les convoyeurs sont conducteurs, gardes, messagers (dits chefs de file ou chefs de bord)...

Suivre des règles strictes

Les valeurs confiées sont transportées selon les règles d'équipement de sécurité et d'aménagement des sites de livraison ou de prise en charge. Les convoyeurs de fonds doivent également connaître l'essentiel du contenu des dispositions législatives et réglementaires concernant le port ­d'armes, leur utilisation ainsi que les articles du code pénal relatifs à la légitime défense, au flagrant délit et à l'assistance aux personnes en danger.

Entreprise privée ou publique

Le convoyeur ou la convoyeuse de fonds travaille pour le compte d'une entreprise de transport de fonds. Il est aussi possible d'être employé par une entreprise publique disposant d'un service interne spécialisé (comme la Banque de France, par exemple).

Selon une procédure précise

Muni d'un plan de route, transmis au dernier moment, il ou elle effectue, avec une extrême vigilance, les transferts de fonds sous sa responsabilité. Il ou elle se gare au plus près du lieu de déchargement et, pendant que le ou la garde surveille les alentours, le messager ou la messagère transporte les sacs contenant argent ou valeurs précieuses dans la banque ou, dans l'autre sens, de la banque vers le fourgon. Il s'agit d'un travail d'équipe (en général de 3 personnes) où le relationnel est également important puisque le convoyeur ou la convoyeuse rencontre régulièrement les clients de sa société.

Avec un équipement adapté

C'est dans un fourgon blindé, équipé d'une radio et d'un GPS, que sont transportés les fonds monétaires. Grâce à des règles de sécurité extrêmement rigoureuses et à un matériel perfectionné, le véhicule est surveillé à distance durant tout son trajet. Le convoyeur ou la convoyeuse de fonds porte un uniforme, des armes et un gilet pare-balles.

Vigilance et patience

Le convoyeur ou la convoyeuse de fonds exerce un métier dangereux. Il lui faut faire preuve d'une grande attention, car la moindre baisse de vigilance peut lui être fatale. En outre, un équilibre nerveux à toute épreuve et de la patience sont également indispensables. En effet, le convoyeur ou la convoyeuse attend parfois de longues minutes pour s'assurer qu'il n'y a pas de risques pour charger ou décharger le fourgon.

Réactivité et sang-froid

Le convoyage de fonds est un travail d'équipe qui demande une organisation sans faille. Le convoyeur ou la convoyeuse doit pouvoir anticiper les incidents et intervenir efficacement. Garder calme et sang-froid, tout en sachant réagir vite. Le port d'armes nécessite d'avoir plus de 21 ans et d'avoir déposé une demande auprès de la préfecture.

Honnêteté de rigueur

Le convoyeur ou la convoyeuse de fonds doit inspirer confiance à son employeur, qui lui confie des sommes d'argent et des valeurs considérables. Honnêteté et droiture morale, ainsi que maîtrise de soi et maturité, figurent parmi les critères de recrutement.

On peut débuter dans le métier sans qualification préalable, à condition d'être âgé/e d'au moins 21 ans, avoir un casier judiciaire vierge et être en possession de la carte professionnelle. Néanmoins, un diplôme du domaine de la sécurité facilite l'embauche. L'employeur propose ensuite une formation axée sur les opérations de transport de fonds et un entraînement au tir. Le permis de conduire poids lourds peut être exigé. À noter : il existe également des CQP (certificats de qualification professionnelle) qui peuvent convenir : métiers d'opérateur de traitement des valeurs ; métiers de convoyage de fonds et valeurs et activités assimilées ; métiers de la gestion et maintenance des installations bancaires automatisée.

Après la 3e

CAP agent de sécurité

Niveau bac

Bac professionnel métiers de la sécurité

Salaire

Salaire du débutant

1890 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

La logistique fiduciaire recrute

Les métiers du transport de fonds et de l'alimentation des distributeurs automatiques sont porteurs. Les grands groupes (Loomis, Brink's...) mais aussi les petites entreprises, embauchent de manière constante. Pour être recruté par une entreprise de transport de fonds, il faut être titulaire d'une carte professionnelle délivrée par le conseil national des activités privées de sécurité. Certains, comme Temis Luxury, sont spécialisés dans le transport de joaillerie et d'accessoires de luxe.

Formation en interne

Les entreprises forment en général leurs recrues : consignes de sécurité, tir, placement du camion, descente et montée dans le camion, etc. Certains convoyeurs circulent en véhicule banalisé et transportent des mallettes sécurisées, capables de détruire leur contenu.

Possibilités de promotion

Après quelques années d'expérience, le convoyeur ou la convoyeuse de fonds peut devenir chef ou cheffe d'équipe, avec la responsabilité de l'organisation du travail. Le chef ou la cheffe de mouvement coordonne l'ensemble des mouvements des fourgons. Avec une formation complémentaire, il ou elle peut aussi, par exemple, devenir agent ou agente technique de sécurité dans les transports. Le permis poids lourds permet en outre de postuler au poste de convoyeur-conducteur.