Enseignant/e spécialisé/e

Instruire et accompagner des élèves souffrant de troubles du comportement ou de handicaps, tel est le rôle de l'enseignant spécialisé. Un métier où le travail en équipe (éducateurs, psychologues, médecins, assistants sociaux...) est primordial.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau Master, Ingénieur, Doctorat

Statut professionnel

fonctionnaire ; salarié

Mise en confiance

Avant toute transmission de savoirs, l'enseignant spécialisé doit comprendre et mettre l'élève en confiance, d'où la nécessité d'une écoute attentive et d'une analyse préliminaire des lacunes scolaires et des problèmes psychologiques de l'élève. Un travail qui peut prendre plusieurs mois selon le handicap de l'enfant.

Pédagogie adaptée

L'enseignant spécialisé éduque et prend en charge des élèves aux difficultés diverses : inadaptation scolaire, troubles de la santé, du comportement, psychologiques, ou handicap moteur, visuel et/ou auditif... Avec une quinzaine d'élèves par classe, il adapte ses méthodes et ses techniques d'apprentissage. Par exemple, communiquer en langue des signes avec des enfants sourds, lire le braille avec des enfants aveugles...

Travail d'équipe

Pour s'occuper d'enfants en difficulté, l'enseignant spécialisé effectue un travail d'équipe important. Il exerce en collaboration quotidienne avec des éducateurs, des psychologues, des médecins, des assistants sociaux... Le contact fréquent avec les parents est aussi fondamental pour aider à mieux comprendre le handicap de l'enfant.

Clis, Ulis-école, Rased et CMPP

Dans le primaire, l'enseignant spécialisé peut prendre en charge des Clis (classes d'inclusion scolaire) qui s'adressent à des enfants atteints d'un handicap mental, auditif, visuel ou moteur, ou des Ulis-école (unités localisée pour l'inclusion scolaire) qui rassemblent des élèves souffrant de troubles cognitifs, mentaux, du langage et des apprentissages, des troubels envahissants du développement (autisme)... Il peut aussi faire partie des Rased (réseaux d'aide spécialisée aux élèves en difficulté). Pour s'occuper de troubles du langage ou du comportement importants, il peut intégrer un CMPP (centre médico-psycho-pédagogique) ou collaborer à un service de soins et d'éducation spécialisée à domicile.

Ulis-collège, Ulis-lycée, Segpa, Erea

Dans le secondaire, les Ulis (unités localisées pour l'inclusion scolaire) et les Segpa (sections d'enseignement général et professionnel adapté) regroupent de nombreux enseignants spécialisés. Une minorité exerce en Erea (établissement régional d'enseignement adapté).

Inja, INJS

L'enseignant spécialisé peut aussi travailler dans des établissements du secteur médico-éducatif et dans des établissements publics nationaux comme l'Inja (Institut national des jeunes aveugles) et les INJS (instituts nationaux des jeunes sourds), établissements dépendant du ministère de la Santé.

Pédagogie, écoute, patience

Comme tous les professionnels du secteur social, l'enseignant spécialisé est entièrement tourné vers les autres. Il doit aimer transmettre des connaissances et pouvoir aider les élèves à trouver leur voie dans la société. Face à des jeunes souffrant d'un handicap physique, ou très instables psychologiquement, il doit s'appuyer sur des connaissances précises du handicap. Dynamisme, patience et disponibilité sont indispensables.

Un moral d'acier

Pour les professeurs qui s'occupent de jeunes en difficulté familiale et sociale, une bonne dose d'autorité naturelle est donc requise pour réussir à imposer des règles de respect et de tolérance. Dans tous les cas et quel que soit son lieu d'exercice, l'enseignant spécialisé doit posséder une bonne santé nerveuse et une solide résistance physique.

Spécialisations pour professeur

Dans l'Éducation nationale, pour devenir enseignant spécialisé, il faut d'abord être enseignant titulaire et exercer dans le primaire ou le secondaire. Des établissements du ministère de la Santé recrutent des professeurs pour déficients visuels ou auditifs.

Depuis février 2017, le certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive (CAPPEI) remplace le CAPA-SH et du 2CA-SH. Ce nouveau certificat est commun aux enseignants du primaire (professeur des écoles) et du secondaire, de l'enseignement public et privé sous contrat. Il se prépare en centre de formation et à l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS-HEA).

Le ministère en charge de la santé recrute des professeurs titulaires de certificats d'aptitude destiné à l'enseignement de jeunes déficients visuels ou auditifs. Pour préparer l'un de ces diplômes, il faut être titulaire d'une licence.

Salaire

Salaire du débutant

2200 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Des postes limités

Les postes offerts aux différents concours de recrutement des enseignants spécialisés sont peu nombreux. Dans les structures associatives pour jeunes aveugles ou jeunes sourds, les recrutements se font directement, et de façon très limitée, par les directeurs des établissements.

Et après

Après 5 ans d'ancienneté, l'enseignant spécialisé de l'Éducation nationale peut préparer, en 1 an, le DDEEAS (diplôme de directeur d'établissement d'éducation adaptée et spécialisée), proposé à l'INS-HEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés). Les postes de directeur adjoint de Segpa ou de directeur d'Erea sont alors accessibles.