Technicien/ne d'exploitation du réseau gaz

  • Synonyme : technicien/ne d'exploitation des ouvrages gaz

Assurer les branchements, la surveillance et l'entretien des canalisations qui acheminent le gaz dans toute la France, c'est le rôle du technicien d'exploitation du réseau gaz. Il prépare et contrôle des activités de maintenance sur le terrain.

Niveau d'étude minimal requis

Niveau BTS, DUT, DEUST

Statut professionnel

salarié

Maintenir et mettre à jour

À l'aide de plans du réseau, de schémas des équipements ou des pièces... le technicien d'exploitation du réseau gaz prépare l'intervention de son équipe pour réviser régulièrement les matériels de compression, de filtrage, de détente et de comptage. Il organise et planifie les activités des techniciens de maintenance : entretien des filtres, graissage des vannes, travaux de soudure, de mécanique ou de plomberie. Il met à jour les schémas d'exploitation, les cartographies, les fichiers informatisés ou les dossiers d'ouvrages.

À l'affût des fuites

Le technicien d'exploitation du réseau gaz assure la mise en pression des réseaux et la mise en service des branchements neufs. Des tournées lui permettent de vérifier le fonctionnement des vannes, soupapes, clapets de sécurité... Ou de rechercher d'éventuelles fuites et de relever les informations issues des instruments de mesure.

Protéger les usagers

Lors d'un incident, ce technicien est responsable de la sécurité des personnes et des biens. Après avoir mis hors circuit la partie touchée par la panne, il cordonne l'équipe d'intervention qui répare ou remplace les pièces, puis remet l'installation en service. Les travaux plus importants sont confiés à une équipe de maintenance qui répare les pièces défectueuses en atelier.

En action sur le terrain

Le technicien d'exploitation du réseau gaz coordonne le travail sur le terrain. Il veille à préparer au mieux les interventions, et exerce le plus souvent sur les emplacements des équipements et des installations. Il opère au sein d'une équipe de 3 à 6 personnes, qui intervient sur une zone géographique déterminée. Si les déplacements sont très fréquents, une partie du travail s'effectue cependant au bureau.

De nombreux contacts

Il peut être en relation avec la clientèle de GRDF, filiale d'Engie, les propriétaires ou les concessionnaires du sol, les services de sécurité locaux (pompiers, gendarmes, policiers) et les mairies. Les techniciens d'intervention et les chargés d'affaires font partie de ses contacts réguliers pour tout ce qui concerne les incidents, les projets et les services.

Des astreintes

Le technicien d'exploitation assure des permanences jour et nuit, car il est soumis au régime des astreintes. Il en existe 2 types : celles concernant les interventions pour de simples pannes et celles consécutives au déclenchement du plan d'urgence en cas d'accident. Joignable en dehors de ses heures de travail, il doit alors se rendre sur place en 20 minutes au maximum !

Acquis techniques essentiels

Ce professionnel possède de solides connaissances techniques et pratiques. Ces dernières lui permettent de manoeuvrer tous les appareils installés sur le réseau. De même, il se tient régulièrement au courant de l'évolution de la réglementation (française et européenne) liée aux installations et aux matériels utilisés.

Sang-froid et réactivité

Responsable, le technicien d'exploitation du réseau gaz doit savoir faire face aux événements. Avec le gaz, le risque d'incendie ou d'explosion est réel, si les procédures d'intervention ne sont pas strictement respectées. Il prend les décisions qui s'imposent en un minimum de temps pour éviter l'accident. Réflexion, rigueur et méthode sont des qualités indispensables pour exercer cette profession.

Ouvert aux autres

Parce qu'il entretient de nombreux contacts, le technicien d'exploitation doit faire preuve d'un véritable esprit d'équipe et savoir communiquer, notamment pour coordonner le travail. Il possède également des qualités d'écoute et sait utiliser les outils bureautiques pour mettre à jour les données concernant le réseau du gaz.

Pour ce poste le recrutement se fait principalement au niveau bac + 2, + 3. Une formation interne, portant sur les travaux sur le réseau, vient compléter la professionnalisation des futurs techniciens d'exploitation.

Niveau bac+ 2

BTS fluides, énergie, domotique (Fed) ; contrôle industriel et régulation automatique (Cira)

Niveau bac+ 3

BUT métiers de la transition et de l'efficacité énergétiques ; mesures physiques

Licence professionnelle en maintenance industrielle ou maintenance des systèmes

Salaire

Salaire du débutant

2166 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Un employeur principal

Principal distributeur de gaz naturel en France, GRDF (Gaz Réseau Distribution France), filiale d'Engie, assure l'acheminement du gaz naturel jusqu'aux clients pour le compte des fournisseurs présents sur le marché. Ce géant de l'énergie est responsable de l'entretien du réseau et emploie plus de 11 000 salariés, parmi lesquels environ 3 000 techniciens gaz. Il existe aussi quelques postes de techniciens d'exploitation chez GRTgaz, une autre filiale d'Engie, qui entretient les gazoducs du réseau de transport (et non de distribution) ou chez Teréga dans le Sud-Ouest de la France.

L'alternance : la voie royale pour débuter

Le recrutement par apprentissage ou par contrat de professionnalisation est privilégié. Les bénéficiaires de contrat en alternance représentent 10 % de l'effectif chez Engie. Sa filiale GRDF a mis en place un partenariat avec près d'une dizaine de CFA (centre de formations d'apprentis).

Une évolution de carrière accompagnée

GRDF assure la formation à ses métiers du CAP au bac + 5, principalement dans le domaine technique. Une fois le pied à l'étrier, la formation se fait en interne. Avec de l'expérience ou grâce à la formation continue, le technicien d'exploitation peut accéder à un poste de manager, comme chef d'exploitation, par exemple.