Aller au contenu principal
Espace pro

Interviews : les métiers du numérique de demain

Date de création
Date de modification
2 minutes

Rubrique

Sommaire du dossier

Article
Interviews : les métiers du numérique de demain

Dans le cadre de notre dossier "Focus sur le numérique en Bretagne", nous avons interrogé Marie-Laure Collet, Présidente du groupe Kalicea et représentante de Syntec Bretagne ainsi que Frédéric Libaud, PDG de Num'X et référent Bretagne et Pays-de-Loire de Cinov Numérique au sujet des métiers du numérique de demain. Entretiens.

 

Deux personnes devant un écran
Interviews : les métiers du numérique de demain © Unsplash

Ces interviews ont été recueillies dans le cadre de la rédaction du dossier Focus sur le numérique en Bretagne.

Marie-Laure Collet, Présidente du groupe Kalicea et représentante de Syntec Bretagne

On ne peut pas parler de nouveaux métiers, ce sont plutôt des métiers qui évoluent avec la technologie. 
Demain, dans les métiers du numérique, il y aura besoin de beaucoup de gens autour de la structuration de la data car les entreprises vont générer de plus en plus de données avec des flux qui vont s’accélérer. 
Le 2ème sujet sera lié à la sécurisation de cette data, la cyber-sécurité. Nous aurons besoin de personnes pour surveiller nos systèmes et organiser la législation liée à toutes ces données. 

Le 3ème, ce sont les infrastructures. On va devoir fibrer, câbler, avoir des processeurs de plus en plus petits et gourmands en énergie. Il y aura une question environnementale à traiter. 
Il y a un 4ème segment, l’intelligence artificielle, qui est un sujet transverse, et la blockchain.

 

Frédéric Libaud, PDG de Num'X et référent Bretagne et Pays-de-Loire de Cinov Numérique 

Quand l'informatique quantique sera accessible, notamment sur les calculateurs pour les entreprises de taille importante, on va avoir un véritable changement de paradigme pour la société en général, même l'humanité. 
On perçoit mal aujourd'hui les incidences que ça va avoir, mais ça va aider pour énormément de sujets, notamment les problématiques environnementales. On pourra faire des prévisions météo très poussées et ainsi peut-être éviter certaines catastrophes, faire faire des économies au niveau des assurances, etc. Le spatial aussi va continuer à avoir besoin de gros moyens de calcul et se développera encore plus à l'avenir. Et puis, cela va également concerner toutes les activités humaines du quotidien comme la santé.

Panneau d'information
Retour en haut de page